Pierre

Réseaux Sociaux et évènement : facteur clé de succès

Stratégie
Partager...
Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+0Email this to someone

Il est désormais incontournable de mettre en place un plan media sur les réseaux sociaux dans le cadre de l’organisation d’un évènement. Par évènement, j’entends séminaire, conférence, salon etc. Le format change en fonction de son secteur d’activité et de sa cible, mais la logique reste la même.

Ce plan media doit permettre de couvir les phases d’avant l’évènement, pendant l’évènement et après l’évènement. Le contenu à partager pendant ces 3 phases va être différent et s’adapter à l’objectif de chacune d’entres elles :

  1. Avant l’évènement : informer, générer des inscriptions, créer une attente
  2. Pendant l’évènement : partager, animer, attirer, faire du buzz…
  3. Après l’évènement : remercier, faire le bilan, se connecter …

Ces objectifs différents vont amener à créer du contenu différent, des actions complémentaires et surtout exploiter des supports medias sociaux apprpriés. Par exemple, SlideShare et YouTube seront plus appropriés dans la phase ‘après l’évènement ».

La mise en place d’un tel plan « réseaux sociaux et évènement » va donc nécessiter une ressource à part entière qui devra gérer cela comme un vrai project manager. Au delà du choix des actions à mener dans ce plan, c’est « l’ownership » et l’implication de cette ressource qui permettront de faire de cet évènement sur les réseaux un vrai succès.

 

 

reseaux sociaux et evènement

 

 

Pierre

Liste des outils incontournables pour le social media manager

Outils
Partager...
Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+1Email this to someone

Il est toujours difficile d’identifier des outils pertinents dans le domaine du social media. Il en existe tellement que cela est difficile de choisir les bons : pour le reporting, pour la veille, pour la gestion de communauté…

Je vous propose cette liste qui n’est pas une liste exhaustive de tous les outils sur le marché, mais bien d’outils que j’utilise dans le cadre de mes fonctions de Consultant Social Media. C’est du pratique et non de la théorie !!

 

1 – Outil de cartographie de communauté web et de détection d’influenceur : Ecairn

J’utilise cet outil régulièrement pour mes clients dans le cadre d’identification d’influenceurs, de mapping et d’analyse de communauté. Ce n’est pas un outil qui screene tout le web. On est ici dans le détail et la pertinence : par exemple la communauté des influenceurs de la Sécurité Informatique. Qui sont-ils ? que disent-ils ? Qui est influent ?

securite informatique

 

 

2 – Outil de veille web et social media monitoring

Je reste toujours ouvert au choix de l’outil en fonction de mes clients. Cela va dépendre du budget et de leurs besoins. J’utilise régulièrement Digimind, Sindup. Il m’est arrivé également d’utiliser pour certaines missions, AMI Opinion Tracker, Radian6 maintenant racheté par SFDC et Sysomos. Ces outils sont ceux que j’ai utilisé et qui sont les plus complets, couvrant toutes les plateformes social media et ayant des modules analytics et d’analyse sémantique performants.

Digimind

 

3 – Outil de Business Inelligence et de reporting

Ceux-ci sont différents des précédents. On est ici dans un besoin de reporting centralisé utilisant des sources multiples et à destination de départements différents. Le maitre en la matière est l’incontournable BIME qui permet d’exploiter de nombreuses types de sources et de créer des regles de gestion : liens entre tables et formules assortis de nombreux types de charts. Si vous voulez lier SFDC, GA avec votre excel d’objectif facilement, c’est ici :)

BIME

 

4 – Outil de gestion Facebook

Utiliser des applications clés en main mais personnalisables, rajouter des onglets, avoir un outil de qualification de la base fan, mettre en place des alertes… Plusieurs acteurs sont sur le marché, la Medias Sociaux Academy utilise AgoraPulse et en est ravie !

 

5 – Outil d’analyse Twitter

Il y en a des centaines… si je devais en propose un seul, je dirais Tweetreach. Efficace, l’outil va à l’essentielet est très opérationnel

 

Tweetreach

6 – Outil de community management

Pour gérer plusieurs pages FB ou comptes Twitter, il conviendra d’avoir un outil tel que Hootsuite ou Tweetdeck. Evidemment en version pro pour utiliser les fonctionnalités les plus intéressantes.

 

J’en oublie c’est certains, comme Followerwonk, LikeAlyzer etc… mais le but est d’aller à l’essentiel.

 

Et vous quel est votre secret ?

 

 

 

 

Pierre

Une formation marketing digital manager unique en France

Formation
Partager...
Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+4Email this to someone

Vous cherchez une formation courte mais qui englobe le digital traditionnel (SEO, SEM, newsletter etc) et le social media (Facebook, Twitter, blog etc) avec une touche d’analytics et de stratégie intégrée ?

 

Vous êtes sur la bonne page car cette formation existe et vous ne devrez plus faire 2 formations distinctes pour bénéficer d’un programme complet ! 

Nous proposons tous les mois une formation réalisée par 6 professionnels en exercice qui partagent leur savoir-faire dans ces domaines. Cette formation s’intitule Marketing Digital Manager et est organisée sous forme de 14 webinaires de 2H en DIRECT avec les formateurs, à raison de 3 webinaires par semaine assortie d’exercices corrigés par les formateurs.

 

Un webinaire, c’est quoi ?

  • une connexion avec le formateur par internet
  • on parle, on échange, on écoute, on pose des questions
  • on voit l’écran du formateur et sa présentation
  • on voit également le formateur utiliser des plateformes telles qu’Adwords ou Facebook
  • on se connecte en quelques secondes de son bureau ou domicile

Tout le marketing digital traditionnel

  • ergonomie de site web
  • SEO
  • SEM
  • Affiliation
  • Newsletter
  • bref tout ce qu’il faut savoir pour gérer un site web

Tout le marketing Social Media

  • Le panorama social media
  • Facebook, Twitter, le blog d’entreprise, Linkedin
  • Mais aussi la veille ereputation et l’identifications de blogeurs influents
  • Mais aussi l’insdispensable stratégie social media

Les ponts entre le traditionnel et le social media

  • Le plan marketing intégré avec le Social Media
  • L’organisation interne
  • L’analytics et KPIs

 

Les plus de cette formation ? Des stagiaires heureux… tout simplement !

 

temoignages-formation-marketing-digital-manager

 

 

 

Pierre

Facebook pour votre entreprise ?

Formation
Partager...
Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+1Email this to someone

Avant de se lancer dans la création d’une page Facebook pour votre entreprise il est important de se poser 2 questions :

  1. Votre présence sur Facebook est-elle pertinente et quel est la stratégie que vous souhaitez adopter ? (page vitrine, communauté d’entraide, canal Service Client ?)
  2. Avez-vous les moyens nécessaires pour le mettre en place ? (temps et ressources ?)

Il faut également, au préalable,  bien définir votre stratégie et le ton qui devra donné à votre page.
Mettez en place une charte d’utilisation qui expliquera l’objectif de votre page et les règles à respecter pour les membres.

Fédérer la communauté :

– Etablir un plan d’animation précis avec des communications pertinentes qui vont générer de la viralité. Privilégiez les images et les liens avec des textes plutôt courts et n’hésitez pas à mettre une pincée d’humour dans vos posts. La publication doit donner envie à vos fans de la partager de la « liker » ou de la commenter.

– Mettre en avant les nouveaux produits ou services de l’entreprise, relayer vos articles de blog, donner des informations importantes sur le domaine d’activité.

Attention à bien trouver la bonne fréquence pour poster vos publications, assez souvent pour susciter l’intérêt de fans et pas trop fréquemment pour ne pas générer de désabonnement. N’oubliez pas :  la communauté appartient à vos fans, ils doivent s’y sentir à l’aise, la parole est à eux !
Appuyez-vous également sur les « super users » de votre communauté qui par leur influence vous aideront à engager les autres membres.

Stimulez vos fans

– Demandez leur avis sur des sujets les touchant directement et générez un max de commentaires et de partages.
– Servez-vous de la « gamification » en organisant des jeux concours avec des prix sympas, des tests, des quizz : cela vous permettra d’engager et de de fidéliser vos fans mais également de générer plus d’ échanges entre eux.

Augmenter le nombre de fans :

Vous pouvez utiliser les campagnes de publicités Facebook pour recruter de nouveaux fans : une annonce pertinente avec un visuel adapté vous assurerons une bonne conversion. Elles permettent de cibler un large public avec les critères qui vous concernent.
Plus vos publications auront de la portée plus elles pourront également inciter de nouveaux fans à vous suivre.

La modération

Ne négligez pas l’aspect modération qui doit faire partie intégrante de la stratégie, n’intervenez que lorsque les propos sont irrespectueux, les fans ont le droit d’exprimer leur mécontentement envers votre marque, attention à la « censure », essayez plutôt de comprendre le problème et d’inverser la tendance.

Le suivi

Suivez de près l’engagement généré par vos publications pour ensuite en dégager les bonnes pratiques, mesurer ce qui marche auprès de votre communauté et ce qui fonctionne moins bien. Facebook vous propose de nombreuses statistiques qu’il faut exploiter.

N’hésitez pas à vous équiper d’outils qui peuvent vous faciliter la gestion de la page comme Agorapulse http://www.agorapulse.com/  ou d’applications qui boosteront votre page Facebook.

Enfin, pour démarrer voici un outil que pourra vous accompagner : http://likealyzer.com/ il permet de mesurer le potentiel de votre page et de vous donner des pistes d’optimisation. Vous pouvez ainsi tester des pages dans le même secteur d’activité, cela vous permettra de vous évaluer par rapport à la concurrence ou encore de relever les bonnes pratiques pour les pages bien notées.

N’hésitez pas à consulter notre offre de formation à ce sujet

 

blog

Pierre

Un outil pour mesurer l’audience sur Twitter ?

Formation
Partager...
Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+59Email this to someone

Nous avons aujourd’hui plusieurs outils pour connaître l’audience de notre site ou encore des articles de nos blogs… Mais qu’en est-il de l’audience sur Twitter ?

On connaissait déjà Twittcounter, tweetstats ou crowdbooster mais cet outil appelé Tweetreach nous permet d’aller plus loin dans l’analyse.

Objectifs :

L’objectif de cet outil est de savoir combien de fois notre article a été tweeté mais également par qui et surtout une nouveauté par rapport à ses prédécesseurs quelle a été sa portée.

Une utilisation simple :

Il suffit de renseigner l’url de votre page, le nom de votre société ou le lien de votre campagne Twitter et vous obtenez tous les comptes ayant tweeté ou retweeté l’information. L’outil vous permet de faire un suivi en temps réel (pour la version pro) et sur les 7 derniers jours pour la version simple, ce qui indique les moments pertinents pour optimiser votre audience sur tweeter. Pour le reporting, un dashbord complet vous aidera à analyser vos campagnes et mettre en place de nouvelles stratégies.

A noter :

Il existe plusieurs formules : 1 gratuite puis 5 formules payantes pour les Pros selon leurs besoins.
Pour tester l’outil et consulter les différents packs : http://tweetreach.com/

Voici une vidéo (en anglais) qui explique le fonctionnement de Tweetreach :

Vous souhaitez approfondir vos connaissances des réseaux sociaux pour votre entreprise ? Consulter nos offres de formations


twitter

Donnez un coup de pouce à votre référencement, adoptez AdWords !

Formation, Non classé
Partager...
Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+0Email this to someone

Le saviez-vous ? Quelques chiffres…

50 Millions d’internautes en France
92% se connectent chaque jour
1h25 passée en moyenne chaque jour par chaque Internaute
90 % des internautes préparent leur achat en surfant sur Internet depuis les moteurs de recherche : 90% utilisent Google
31,7 millions d’internautes acheteurs sur Internet
50 milliards d’euros dépensés en ligne en 2013 (CA généré)
16 achats annuels en moyenne pour un panier moyen de 90€
Plus de 100 000 sites marchands actifs
Source : FEVAD

A l’heure où la majorité des Internautes effectuent leur recherche sur Google, il serait dommage de « se passer » de cet outil simple qui pourrait vous faire gagner des clients et augmenter votre chiffre d’affaire.

Comment fonctionnent les liens commerciaux (SEA – Search Engine Advertising) ?

Lorsque vous effectuez une recherche sur Google, à l’aide de mots clés, il vous est présenté une liste de résultats. Cette page de résultats est composée de liens venant du référencement naturel mais également de liens dit sponsorisés ou commerciaux. Ces liens commerciaux sont générés lorsque les mots clés tapés ont été achetés par les marques dont les sites apparaissent dans cette rubrique.

Ces campagnes sont générées par l’outil Google AdWords, vous pouvez ainsi gérer votre budget, cibler vos annonces et suivre vos résultats depuis la même plateforme.

référencement payant gratuit

Les objectifs d’une campagne AdWords

Que vous soyez en B2B ou en B2C, une campagne AdWords vous permettra de faire connaitre votre marque, de présenter un nouveau produit, de mettre en avant des promotions, d’acquérir de nouveaux clients, d’augmenter les demandes de devis, d’ouvertures de compte, d’inscriptions à une newsletter et enfin d’optimiser votre chiffre d’affaire…

Pourquoi opter pour le référencement payant ?

L’avantage de Google AdWords c’est de proposer une annonce qui correspond à l’internaute, à sa situation géographique et cela au bon moment. Ainsi, vous ciblez vos prospects ou clients : l’annonce n’apparait que lorsqu’il tape les mots clés que vous avez achetés. Vous ne payez que lorsqu’un internaute visite votre site.

Je ne vous parlerai pas ici du paramétrage d’une campagne et des termes techniques comme le CPC, le CTR etc… mais pour aller plus loin voici une vidéo de présentation de Google Adwords :

Gardez bien à l’esprit qu’avant d’avoir une démarche de référencement payant vous devez avant tout capitaliser sur la qualité éditoriale de votre site et le respect de certaines règles concernant le référencement naturel. En effet, vous pourrez faire toutes les campagnes payantes que vous le souhaitez, si votre site ne respectent pas certaines règles, il ne remontera pas dans les résultats commerciaux.
Vous souhaitez en savoir d’avantage sur Google AdWords, l’ergonomie d’un site web, le référencement naturel… ? Consultez le programme de notre formation Marketing Digital Manager

 

 

Pierre

Refonte du programme de la formation Social Media Strategist

Formation, Non classé, Stratégie
Partager...
Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+0Email this to someone

La Medias Sociaux Academy propose la formation de Social Media Strategist depuis maintenant 3 ans.

new-prog

Une cinquantaine de personnes nous ont fait l’honneur de suivre cette formation, et leurs retours ont toujours été très positifs. Certaines personnes ont pu s’appuyer sur cette formation pour renforcer leurs compétences et décrocher des postes adaptés, d’autres se sont lancer dans le conseil et d’autres encore ont pu développer une stratégie pour leur entreprise.

 

Les profils des personnes participant à cette formation sont variés :

  • responsables marketing de multinationales ou de PME
  • consultants indépendants
  • entrepreneurs
  • personnes en reconversion professionnelle
  • agence marketing 

Cette variété des participants nous a permis d’identifier des sujets à renforcer ou à développer dans cette formation Social Media.

 

Ainsi, quelques ajustements ont été opérés dans le nouveau programme de formation 2014 :

  • Focus sur les prestations d’un consultant Social Media (l’établissement d’un budget, tarification etc.)
  • Focus sur le type de contenu à créer et à partager sur les medias sociaux
  • Focus sur des campagnes marketing incluant les medias sociaux
  • Focus sur l’organisation des medias sociaux en entreprise
  • Focus sur la génération de leads via les medias sociaux

 

Ce nouveau programme est opérationnel dès fin 2013. Les formations de Novembre et Décembre prévues sur Paris intègrent donc ces nouveaux changements.

Pierre

Offre de stage Social Media Manager à Montpellier

Non classé
Partager...
Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+0Email this to someone

Social Media Kapital est un cabinet de conseils spécialisé dans les medias et réseaux sociaux. Il accompagne les entreprises dans la définition et l’implémentation de stratégie medias sociaux et stratégie d’acquisition de trafic. Parallèlement, le cabinet assure des formations social media à travers l’entité « Medias Sociaux Academy ». Dans ce cadre-là, le cabinet recherche un ou une stagiaire Social Media Manager pour une durée de 6 mois. Le poste est à pourvoir dès septembre 2013 dans la région de Montpellier, dans l’Hérault.

 

Missions principales du stagiaire social media

Le stagiaire épaulera le consultant social media et participera aux différentes activités suivantes :

  • Participation à la définition de stratégies et activités/campagnes social media
  • Définition et optimisation de campagnes advertising Facebook
  • Support et animation de page Facebook
  • Création de profils Twitter, Youtube, Slideshare, Linkedin etc
  • Production de tableaux de bord, reporting medias sociaux
  • Gestion administrative des formations medias sociaux
  • Veille et monitoring medias sociaux / utilisation d’outils de veille
  • Sourcing et détection d’influenceurs blogueurs
  • Analyses, synthèses et recommandations

Profil recherché du stagiaire social media

Le candidat devra être à l’aise avec l’utilisation d’internet. Des présentations et documents devront être écrits en anglais, il est donc nécessaire d’avoir un niveau d’anglais correct. Les compétences clés recherchées :

  • Passionné par les médias sociaux et à l’affût des dernières nouveautés (Facebook, Youtube etc), donc présence déjà effective sur les médias sociaux (blog, twitter, linkedin etc)
  • Capacité à travailler sur plusieurs sujets en parallèle
  • Réactif, autonome, inventif
  • Fort esprit d’initiative
  • Connaissance en html, développement FB et photoshop (ou équivalent) sont un plus

Modalités de stage

  • Stage à pourvoir dès septembre 2013 sur Sète ou Montpellier
  • Envoyer CV + lettre motivation à contact@someka.fr
Laura

Intervenir caché sur les réseaux sociaux ? cas d’école MMA

Non classé
Partager...
Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+4Email this to someone

De faux profils médias sociaux peuvent créer de vrais problèmes !

 

anonymatSi certains utilisateurs zélés des réseaux sociaux se soucient de la bonne utilisation de ces outils et suivent des formations afin de parfaire leur connaissances du web 2.0 et ne commettre aucun impair dans leurs utilisations ; d’autres… et bien ma foi… d’autres ne semblent pas du tout se poser ce type de problématique.

 

 

C’est du moins le cas de cet ancien employé MMA qui a créé une fausse fiche Viadéo de son ancien supérieur hiérarchique, Mr Eric R. Directeur National du Réseau MMA Cap.

 
Dans cette fiche, les propos tenus étaient incontestablement diffamatoires :
« je suis un gros con, un lâche, un broute cul, pour arriver à mon poste, je me suis soumis aux ardeurs de tous mes patrons, les PD” (Présentation)
“je n’ai pas d’amis car je suis le seul à. accepter la sodomie comme ascenseur social” (Etudes) “broute cul, mma » (Expérience)
“mma (…) Une entreprise pourrie dans laquelle je m’épanouie car les patrons recrute des collaborateurs moins compétents qu’eux et qui acceptent la sodomie. J’y suis heureux car je peux harceler à ma guise. De la merde”

 

Ce qui est intéressant dans cet arrêt, c’est qu’il démontre l’absolue nécessité de la législation française d’évoluer sur un point : le délai de prescription en matière de diffamation. A la lecture de l’arrêt, nous constatons que le défendeur a failli s’en tirer à bon compte.

 

Une législation trop ancienne et non adaptée aux médias sociaux ?

En effet, la législation portant sur la prescription de propos diffamatoires date de la loi sur la liberté de la presse (29 juillet 1881 article 1965). Si elle était pertinente à l’époque, les propos tenus par voie de presse, sur support papier, étaient « oublié » au bout de 3 mois, il n’en est rien pour la publication sur Internet où les propos reste gravés dans le numérique.
En l’occurrence, le demandeur fut « chanceux » puisque le défendeur avait mis à jour la fiche Viadéo, modification qui fut interprétée comme une nouvelle publication par le juge et valait départ du délai de prescription.

 

Quid de toutes les autres publications médias sociaux datant de plus de 3 mois ? L’impunité ?

Certes non, il est toujours possible d’agir en vertu des dispositions générales du code civil sur le « droit au respect de la vie privé » (article 9) mais il est nécessaire de créer un dispositif législatif plus efficace portant sur une reconnaissance du droit à l’oubli.
Gageons que très prochainement, le législateur nous donnera satisfaction sur ce point.

Laura

Du bon, du beau, du neuf !

legal
Partager...
Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+1Email this to someone

Comment accrocher immédiatement l’œil du consommateur ? En créant un packaging beau, rassurant et alléchant.

Les entreprises ne s’y trompent pas ! Et quand certaines mettent toute leur énergie inventive dans la création d’un packaging innovant, d’autres… plagient.
Plus simple, certes, mais plus risqué ! C’est ce qu’a appris à ses dépens la Société Aarti récemment condamnée par la Cour d’Appel de Versailles pour s’être fortement inspirée d’une boite de thé Christmas Tea de chez Damman Frères.

thé-damman
La frontière entre simple « inspiration » et « plagiat » étant mince, le juge français se réfère à deux critères pour déterminer si il y a contrefaçon ou pas :

  • il apprécie les ressemblances et non les différences. Ainsi, même si l’une des boites est ronde, l’autre carré ; l’une en métal et l’autre en bois, dès lors qu’il existe de nombreux points commun (les polices de caractères, le décor, les couleurs verte et rouge…) la contrefaçon est caractérisée.
  • le risque de confusion : la marque ne doit pas réutiliser l’ADN visuel d’un concurrent, dans le but d’attirer sa clientèle, sous peine de se voir condamner pour concurrence déloyale.

 

En conclusion, soyez créatif, et si l’inspiration vous fait défaut, sachez plagiez avec discrétion et subtilité !

CA Versailles, 12e ch., 20 nov. 2012, n° 10/04275, Sté Dammann Frèresc/ Sté Aarti, source :www.lamyline.fr